La digitalisation jusque dans le secteur de la restauration.


 

La digitalisation, le numérique, les objets connectés, le big data, l’impression 3D…
Autant de concepts jugés importants pour l’avenir des entreprises et ce pour tous les secteurs d’activité. La restauration n’y échappe pas etdevient même un des secteurs pour lesquels le digital impacterait significativement l’activité de demain.

 

 

Alors que le secteur du retail est déjà bien avancé dans son développement digital et dans sa transformation physique, à l’image des magasins Auchan Box totalement automatisés et ouverts 24h/24, les acteurs du secteur de la restauration visent également à offrir de nouveaux services à leurs clients.

SI la transition digitale est déjà bien avancée aux Etats-Unis avec des start-up comme Slice qui met en relation les utilisateurs avec leurs pizzerias locales ou encore Grubhub qui propose une vraie marketplace de la restauration en livraison ou à emporter, le mouvement n’en est qu’à ses débuts en France. Mais ce ne sont pas les idées qui manquent, systèmes de caisse innovants, applications de livraison, ordering en ligne, ou encore click&collect. Des concepts tous portés par des start’up françaises convaincues du potentiel de développement du secteur dans le digital.

Et si elles sont si convaincues, c’est parce que les opportunités sont réelles. Une étude récente menée par Food Service Vision démontre que 7 français sur 10 consultent des avis en ligne pour choisir leurs restaurants et boulangeries. Concernant la réservation, 1 français sur 2 utilise déjà la réservation en ligne, proposée par 1 restaurateur sur 2. La livraison continue son développement avec 1 français sur 2 adepte de la livraison au travail ou à domicile. Et les restaurateurs ne font pas que proposer des services digitalisés, ils les utilisent également puisque 4 restaurateurs sur 10 et 3 artisans boulangers sur 10 commandent des produits en ligne.

Les acteurs de la restauration sont donc prêts à adopter pleinement cette transition digitale mais ils soulèvent une question importante : quelle place pour le contact humain ?

La restauration est depuis toujours un secteur pour lequel le contact humain est une donnée importante. Pour que le digital apporte des solutions adaptées aux besoins des restaurateurs comme des clients, il faut que cela contribue aux relations humaines. Cette notion n’échappe pas aux start’up qui prennent soin de l’intégrer dans leur parcours utilisateurs. Ainsi, les livraisons et le retrait des commandes en magasins restent dépendants de la présence d’une personne physique en contact direct avec les clients. De plus, les différents services digitaux visant à faire gagner du temps en restaurant ou en boulangerie insistent dans leur communication sur l’opportunité de dialogue entre professionnels et consommateurs.

Le secteur de la restauration apparaît alors comme l’exemple même d’une mutation digitale innovante qui ne dégrade pas le contact humain mais au contraire qui le favorise et l’enrichit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *