Le salon Europain : zoom sur un secteur en pleine mutation

Aujourd’hui, vient de se terminer le salon Europain qui se tenait du 3 au 6 février, au Parc des Expositions de Villepinte. Ce fut l’occasion unique de s’immerger dans son univers baigné de farine, de sucre, de saveurs… mais, aussi, de faire le point sur un secteur en pleine mutation.

Le salon phare de la boulangerie, pâtisserie, glacerie, chocolaterie et confiserie est un rendez-vous incontournable. Celui-ci rassemble tous les acteurs du métier autour du savoir-faire français et des nouveautés internationales en produits, équipements et services. Celui-ci accompagne toutes les évolutions du secteur et est révélateur de nouveautés. Europain se réinvente tous les 2 ans pour présenter une offre complète et apporter des solutions aux entrepreneurs, artisans et industriels, toujours plus nombreux. Voici un résumé des tendances ressorties au salon Europain, concocté par nos soins.

Un marché dynamique

Le secteur a beau être en pleine mutation, ce qui ne regresse pas, c’est le nombre de boulangerie de proximité. En effet, il existe en France 33 000 boulangeries. Signe d’un tissu commercial dynamique permettant à chacun de trouver son pain juste à côté de chez lui. Garantes de la tradition et de lien social fort, les boulangeries, grandes ou petites, jouissent toujours d’un capital sympathie unique et restent un passage quotidien incontournable pour 85% des Français.

Cette dynamique ne les empêche pas d’évoluer en passant de la petite boulangerie traditionnelle à un endroit proposant des espaces conviviaux, connectés avec un coin café et une offre snacking sur place ou à emporter.

La pause déjeuner nouveau cheval de bataille des boulangers

Le déjeuner devient un véritable enjeu, car près de 29% des visites sont consacrés à ce segment en France. Un chiffre s’élevant même à 51% en Grande Bretagne.

L’importance de la transparence

Nous le savons, de nos jours, le consommateur est de plus en plus aguerri et renseigné. Il aime connaître l’origine, la composition et la provenance des produits qu’il consomme. Parallèlement à cela, même si la baguette tradition reste fort demandée, le pain bio commence à faire parler de lui sur tout l’hexagone. Les boulangers préfèrent des circuits courts et privilégient le travail avec les meuniers locaux.

Smart Breaking : optimiser le moment du déjeuner

Le rapport au temps évolue. La pause déjeuner est passée de 1h30 à environ 22 minutes. Le consommateur est demandeur de vrais repas et de détente, sur un temps très court, tout en restant connecté au monde qui l’entoure. Ultra connecté, habitué à l’instantanéité, il ne supporte plus d’attente plus de 4 minutes lorsqu’il va chercher son sandwich. Le digital est justement une réponse à cette problématique, grâce à des outils comme l’application Wegoost.

Vous l’avez compris, le secteur est très dynamique et prometteur. Entre digitalisation, Smart Breaking, qualité et transparence, il est grand temps de prendre le train en marche. Si vous ne savez pas par où débuter, vous pouvez commencer par nous contacter, ça ne mange pas de pain : hello@wegoost.com.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *