Interview « FastGood » : à la rencontre du goût et des saveurs avec Davonn Choquet

Wegoost lance sa série d’interviews « FastGood » pour vous faire découvrir ces chefs inspirants dotés d’un savoir-faire unique. Ce mois-ci, c’est Davonn Choquet qui ouvre le bal, la créatrice de la marque Davonn. Plus qu’un chef, nous avons eu la chance de rencontrer une véritable passionnée des saveurs, des alliances et du goût. En somme, une artiste puisant ses inspirations de son patrimoine culinaire comme de son environnement. Sa promesse ? Un voyage inédit et surprenant au coeur de son univers thaï, gourmand et raffiné.

Davonn Choquet, créatrice de « Davonn »

Pouvez-vous présenter votre aventure entrepreneuriale ?

Mon aventure est avant tout née d’une passion, celle de transmettre à l’autre, au travers de créations culinaires personnelles ou de plats typiques de la cuisine thaï que je revisite. C’est aussi une façon pour moi de rendre hommage à mon papa et à ma maman qui furent finalement mes premières muses. Aujourd’hui, je propose sous forme de buffets sur-mesure des voyages culinaires ainsi que des ateliers qui me permettent de partager cette passion. Demain, j’ouvre ma 1ère boutique, lieu d’expérience sensoriel au sein duquel vous pourrez combler toutes vos envies culinaires.

Qu’est-ce qui vous inspire dans les saveurs de la cuisine Thaï ?

Pour moi, la cuisine thaï est l’une des meilleures cuisine au monde. Ce que j’aime chez elle, c’est la possibilité infinie de créer des explosions de saveurs. Je m’amuse à laisser ma créativité s’exprimer au rythme des alliances d’ingrédients, d’épices, de textures et d’aromates. La puissance de cette cuisine conjuguée à ma créativité m’aide à lui donner une note différenciante pour transmettre une émotion et éveiller les sens de mes convives.

SushRoll® by Davonn

On peut dire que vous êtes à l’initiative de plusieurs créations culinaires (notamment le SushRoll®, vos sauces et vos condiments…) comment faites-vous pour trouver des associations de saveurs et de goût ?

Tout d’abord, j’ai eu la chance de m’éveiller très jeune au goût grâce à mon papa qui adorait manger et ainsi découvrir des recettes traditionnelles qu’il aimait nous concocter. En fait, j’imagine la cuisine Thai comme une colonne vertébrale, une sorte de socle auquel je viens apporter ma pointe de créativité. J’y ajoute des ingrédients, les associent et parfois les détournent, toujours dans ce souhait de donner à mes plats un caractère unique. Mon objectif : offrir une palette infinie d’accords déclinables pour une richesse de goût remarquable.

SushRoll® by Davonn

En moyenne, nous accordons 30 minutes à notre pause déjeuner, alors qu’avant on lui accordait en moyenne 2h. Que pensez-vous de ces nouvelles habitudes d’alimentation ?

C’est vrai qu’aujourd’hui le temps est devenu un luxe. Mais, pour moi, bien manger n’est pas antinomique avec le fait d’avoir moins de temps. D’où des tendances émergentes comme par exemple, le “Fast Casual” : un concept de restauration « rapide » plutôt premium qui s’inscrit dans la mobilité sans jamais sacrifier ni à la qualité des produits, ni à l’expérience du goût. Soit une réponse qui réconcilie le Temps et le Plaisir du « mieux manger ». Se déconnecter l’instant d’un voyage gustatif tout en mangeant quelque chose de sympa, n’est-ce pas la plus belle des promesses ? 

SushRoll® by Davonn

Quelle est votre vision pour votre projet « Davonn »? 

Lorsque, dénuée de toute formation culinaire, je me suis lancée dans cette aventure, ma volonté était de raconter puis de prolonger l’histoire de mon père. Puis, chemin faisant, mon univers s’est révélé à moi comme l’expression de ma personnalité dans tout ce qui m’anime. Prochainement ouverte, ma boutique proposera des créations exclusives et toute une gamme de « sauces secrètes » maison (Satay, Fraîcheur Thaï, Yuzu, essence de piment, poudre de riz Mehing…). Ensuite, lorsque j’aurai formé une équipe avec mon savoir-faire, j’aimerais dans un 1er temps déployer mes boutiques dans les grandes villes françaises. Et, pourquoi pas demain, partir à la conquête de Londres, New York et Bangkok. C’est d’ailleurs ce qui fera l’objet de mon prochain challenge : comment s’étendre tout en préservant le goût unique de mes plats ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *